Club des Connoysseurs

22 décembre 2008

Autour de 1660, ça balance pas mal en Bourgogne

Publié par dvinatier dans Non classé

L’Histoire amoureuse des Gaules, écrite par Bussy-Rabutin, comte de Bussy, pour se divertir dans son château bourguignon, propose une série de portraits virulents autour des années 1660. Tombé en disgrâce à la suite d’une cabale, il est emprisonné par ordre de Louis XIV, lequel le soupçonnait d’avoir porté atteinte à l’image de sa propre mère. On ne saura jamais s’il s’agit de la version originale ou d’une version tronquée et diffusée à son insu, comme l’auteur le clama pour se défendre des attaques. Il s’agit moins d’une chronique de son temps qu’un roman à tendance satirique, en partie inspiré du Satiricon de Pétrone. Tout comme Saint-Simon, Bussy-Rabutin est un oeil qui se promène à la cour, avec le détachement d’un spectateur. On pense d’ailleurs à un mot de Saint-Simon qui éclaire le destin de Bussy-Rabutin : « il était tellement rompu (à la Cour) qu’il en était corrompu ». On coupe souvent le doigt de celui qui montre la plaie. Bussy-Rabutin s’en rendit compte, amèrement.

Laisser un commentaire

Ma bulle d'air |
graphiland |
ce que j'ai à dire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Magui Chazalmartin
| Sébastien Japrisot
| Lire avec moi